0 Menu

DVD Le Fils du Marchand d'Olives

15.00

LE FILS DU MARCHAND D'OLIVES
Un film de Mathieu Zeitindjioglou

SYNOPSIS
Pour leur voyage de noces, Mathieu et Anna sont partis en Turquie, caméra au poing, pour enquêter sur Garabed, le grand père arménien de Mathieu, qui a échappé au génocide de 1915.
Un road trip à travers le pays, marqué par des rencontres, mêlant animation, film d’investigation et documentaire historique pour rapporter la vision que se fait la Turquie de cette tragédie.

LA PRESSE
Commencé sous forme de fable animée, ce documentaire très personnel, d'une belle originalité stylistique, se transforme en réflexion critique sur l'oubli et le mensonge historique, au fil d’un voyage passionnant, nourri de rencontres, de documents d’archives, de paysages. C’est remarquable d’intelligence, et bouleversant de nostalgie sans remède.
LE FIGARO

Un film fort et poignant. On est touché au coeur par cette démonstration lumineuse.
20 MINUTES

Le pari de ce documentaire est osé. Risqué même : évoquer le génocide arménien au fil d'un voyage de noces à travers la Turquie. Pour l'auteur, la quête est avant tout personnelle. Il parvient à déconstruire, en discutant avec une population qu'il n'accuse jamais, les rouages d'un négationnisme d'État.
TELERAMA

Ce que nous montre ce film est à la fois troublant et édifiant. Il ramène un portrait terrifiant de la Turquie.
LE MONDE

Voyage de noces en Turquie aux allures de quête existentielle, ce journal intime vire bientôt à l’enquête quasi policière sur les racines du génocide arménien.
CINE OBS

À l’heure où le Conseil constitutionnel vient de censurer la loi visant à pénaliser la négation du génocide arménien commis par la Turquie entre 1915 et 1917, ce documentaire itinérant produit l’effet d’une impitoyable piqûre de rappel. Soit le carnet de voyage d’un jeune couple dans l’Arménie originelle du mari, ponctué de témoignages effrayants sur le monstrueux travail de révisionnisme historique et d’amnésie collective opéré par le gouvernement turc sur sa propre population.
PREMIERE

Une quête d’identité sous forme de documentaire subjectif qui a le mérite de soulever des questions sur le devoir de mémoire en s’immisçant dans le peuple et les institutions.
L’EXPRESS

PRIX ET FESTIVALS
Meilleur Documentaire Toronto Pomegranate Film Festival
Mention Spéciale du Jury Los Angeles Film & Script Festival
Prix Spécial du Jury Erevan Reanimania Film Festival

INFOS TECHNIQUES
Durée du film 77 min
Langue : Français + Anglais
Son : 5.1 + Stéréo
Image : 1.85

PLUS D'INFOS
www.lefilsdumarchand.fr